World is a Fiction

Vous aimez lire ou écrire des fanfictions sur des séries, des films ou autres? Ce forum est pour vous ^^
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quelques notions sur la vie des japonais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gossip Coco
Accro à sa plume
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 34
Localisation : Partout et nulle part sur le Net

MessageSujet: Quelques notions sur la vie des japonais   Sam 6 Mar - 1:34

Alors, ce topic n'a pas la prétention d'être un puits de science sur les us et coutumes au Japon mais se veut plus comme un ensemble de petites notions comme le système scolaire, les fêtes importantes (religieuses ou non) pour parfois mieux comprendre les termes utilisées dans la fanfiction.

Je vais commencer par le système éducation japonais et par extension la vie courante des Japonais.

Tout d'abord, la rentrée scolaire n'est pas en septembre comme en France mais en avril et l'année scolaire est "découpée" en trois parties, en accord avec les saisons. De durées variables à travers le Japon, la décomposition classique est à peu près : du 1er avril à mi-juillet, de début septembre à fin décembre et de début janvier à début mars. (Entre, ce sont les vacances scolaires.)
. La rentrée est souvent précédée d'une fête nommée Hanami où écoliers mais aussi les travailleurs se retrouvent sous les cerisiers en fleurs pour manger et boire du sake (majeur uniquement! l'abus d'alcool est dangereux pour la santé).

La journée d'un écolier est relativement identique à la journée d'un écolier américain : le matin, les cours classiques (math, japonais, histoire ect) et l'après-midi est consacré à un club, sportif ou non. Les clubs non sportifs peuvent être : la composition florale, la cérémonie du thé, la gestion d'un foyer, la cuisine, la musique et les arts en général. L'activité postprandiale est obligatoire et la moyenne obtenue compte dans la moyenne générale de l'élève.

Les principales vacances ou jours de repos sont :
-la Golden Week (une série de quatre jours fériés au Japon concentrés sur sept jours.) A cette occasion, les familles partent souvent à la mer ou dans des stations thermales (le Japon étant une île très volcanique, le pays regorge de sources d'eau chaude, excellente pour la santé!)
-Les vacances d'été : en aout (comme pour nous!)
-Les vacances d'hivers : bien que le christianisme soit une religion minoritaire, le Japon fête Noêl et le Jour de l'An, pas tant par croyance mais plus par intérêt commercial. (de plus en plus comme chez nous, me direz-vous...) C'est aussi l'occasion de s'offrir des cadeaux.

Quelques fêtes importantes que l'on retrouve fréquemment dans les mangas :
-La Saint Valentin : bon, pas besoin de vous expliquer à quoi sert cette fête. Mais au Japon, cette fête est prise très au sérieux et, contrairement aux pays occidentaux, ce n'est pas le garçon qui offre des fleurs mais la fille qui offre une boite de chocolat aux garçons, ami ou amoureux et chocolat fait maison!
-La White Day : 14 mars. Le jour où les garçons ayant reçu des chocolats pour la Saint Valentin offrent des fleurs aux filles qui leur en ont fait cadeau.
-Hanami : litt. "Regarder les cerisiers". À partir de fin mars ou début avril, les sakura (cerisier en japonais) entrent en pleine floraison partout dans le Japon. De nos jours, le hanami se résume souvent à profiter de cette saison pour pique-niquer, discuter, chanter sous les cerisiers en fleur.
-Kōyō : litt. "le changement de couleurs" Pendant automnal de Hanami. Se déroule en automne.

La suite demain!

_________________

« La fanfiction est la matière noire de la culture, invisible pour le grand public mais incroyablement massive. »
Lev Grossman

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/972265/
Ludo
Six Feet Under Addict
Six Feet Under Addict
avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Sam 6 Mar - 11:59

Yeah, super intéressant ce topic! Merci de nous faire partager tes connaissances ^^ J'adore en apprendre plus sur d'autres civilisations ^^

Le système japonais m'a toujours semblé totalement à part, différent de l'Europe! Et c'est le cas pour pas mal de choses, même s'il y a finalement quelques points commun ^^

T'as déjà été au Japon? Ca doit être énorme ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gossip Coco
Accro à sa plume
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 34
Localisation : Partout et nulle part sur le Net

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Sam 6 Mar - 14:06

Ben, bizarrement, sur l'organisation des cours et l'entrée à l'université, ce système se rapproche de celui des Etats-Unis, j'allais en parler d'ailleurs.

Je n'ai pas encore eu l'occasion d'aller au Japon, à mon grand regret mais j'espère m'y rendre... Les sources d'eau chaude... Attendez-moiiii, j'arrive!!! Et Shibuya, le quartie à la mode avec tous ses magasins *_* (mon compte en banque va pas aimer XD)

Bref, revenons aux petites notions ^^

Études primaires et secondaires

L'âge de l'élève, déterminant l'année de début de scolarisation, est déterminé par rapport à la date du 1er avril. Les élèves suivent successivement trois cours: l'école primaire (shōgakkō) qui dure six ans (élèves de 6 à 11 ans), le collège (chūgakkō) qui dure trois ans (12-15 ans) et le lycée (kōkô) qui dure également trois ans (16-18 ans). Presque toutes les écoles publiques sont mixtes. Le port de l'uniforme est encore obligatoire dans une bonne partie des lycées et dans certaines écoles, mais cette pratique tend à diminuer, surtout dans les établissements publics. D'ailleurs, le sailorfuku (uniforme marin) est très célèbre non seulement au Japon mais aussi de part le monde où il est l'objet emblématique des écolières japonaises


Études supérieures

Il y a deux types d'écoles d'enseignement supérieur : les écoles spécialisées ( senmongakkō) et les universités (daigaku). Tandis que les écoles spécialisées fournissent une formation efficace en deux ans, les universités ont une vocation plus généraliste, et le premier diplôme ne s'obtient qu'au bout de quatre ans. La grande majorité des étudiants choisissent l'université. Pour presque tous les étudiants, il est nécessaire de passer un an, voire deux, en classe préparatoire privée avant de réussir le concours d'entrée en université. Cependant, ce n'est pas obligatoire, et certains étudiants parviennent à entrer en université dès la sortie du lycée.

Il est souvent dit des universités japonaises qu'il est difficile d'y entrer, mais facile d'en sortir diplômé. Après avoir réussi le concours, le rythme est nettement moins soutenu qu'au lycée ou qu'en classe préparatoire.

Beaucoup de politiciens mais aussi des scientifiques, écrivains et même membres de la famille impériale japonaises sont souvent issus des plus prestigieuses universités du pays.

Il existe trois types d'universités : Les universités Nationales (Todai, Kyodai), les plus prestigieuses, les universités privées sont les plus nombreuses et ce sont d'elles d'où sortent la plupart des politiciens japonais et les universités publiques, gérée par une instance locale (ville par exemple pour l'université métropolitaine de Tokyô).

Universités célèbres :

Université Nationales :

  • L'Université de Tokyô, communément appelée Todai.
  • L'Université de Kyotô, communément appelée Kyodai.


Image de Todai et de Kyodai





:!: Bon à savoir

Au Japon, il existe une flopée d'établissement qui délivrent des cours du soir. Ces cours coûtent assez cher mais l'éducation est considéré comme le pilier de la société japonaise et les parents n'hésitent pas à s'endetter afin que leur enfant puisse recevoir la meilleure éducation possible dans les meilleures écoles du pays. Ces cours ne sont pas des cours de soutien dans le sens où on l'entend mais des compléments pour passer les concours d'entrée des écoles.

Autre chose très intéressante à comparer avec la société française, c'est la vie à la l'intérieur de l'école. Les écoles entretiennent une certain rigueur, les élèves étant plus de quarante par classe la discipline est stricte pour le bon déroulement du cours. Les élèves prennent part à la vie de l’école et à son entretien ils participent pour le nettoyage des sanitaires, des terrains de sport etc.. Par ailleurs les élèves se doivent d’être impeccablement vêtus, d’une propreté irréprochable. L’uniforme est obligatoire, quelques rares établissements ont encore un uniforme noir avec boutons de cuivre et col officier mais la plus part ont adopté un uniforme bleu qui comporte un short en été. Si vous voulez mon humble opinion, avec les faits divers que l'on a vu dans les écoles, collèges et compagnies en France (passage à tabac d'élèves et autre violence) n'est pas un hasard dans le sens où on déresponsabilise les jeunes. Dans le collège où je travaillais l'année dernière comme pionne, on maternait carrément les gamins. Résultat, ils étaient incapables . Le Japon possède le taux de criminalité est le plus bas au monde. Comme on apprend aux petits Japonais la valeur des choses et le respect des gens et ce très rapidement, ils sont moins enclins à dégrader le matériel scolaire ou les biens publiques.

Bon, je vais pas vous ennuyer avec ce constat.

La suite plus tard. Je vous parlerai cette fois plus de la vie quotidienne des Japonais, notamment de nourriture!

_________________

« La fanfiction est la matière noire de la culture, invisible pour le grand public mais incroyablement massive. »
Lev Grossman

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/972265/
Ludo
Six Feet Under Addict
Six Feet Under Addict
avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Sam 6 Mar - 14:40

Ah bon? Je ne savais pas que le Japon a le taux de criminalité le plus bas du monde J'avais une image très contraire du pays dans ma tête, je pensais au contraire que c'était pas super sécurisé,... peut-être à cause de tous les films où y'a des chinois qui font des arts-martiaux et qui dégomment tout le monde lol!
C'est intéressant en tout cas ^^ Et les uniformes sont chous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gossip Coco
Accro à sa plume
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 34
Localisation : Partout et nulle part sur le Net

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Sam 6 Mar - 15:11

Pas du tout, le Japon est au contraire un pays très sécurisé. Pour faire rapide, le Japon a conservé l'esprit Bushido (Voie du Sabre) où le recours à la violence doit être le moins utilisé possible et uniquement en cas de défense ou bien lorsque l'honneur de sa famille ou du dojo auquel le samourai appartient est salie. De plus, les art martiaux ne servent jamais à l'attaque mais uniquement à l'auto-défense. Les arts martiaux ne sont pas que des techniques pour mettre l'adversaire KO mais d'abord un état d'esprit où on apprend à garder son sang-froid, à mettre en accord le corps et l'esprit. De plus, avant de mettre l'adversaire à terre physiquement, on doit d'abord le destabiliser mentalement pour lui faire oublier toute violence. Pour finir, n'oublions pas que les deux religions les plus dirons-nous en accord avec la nature et les esprits qui la peuplent, à la savoir le Shintoisme et le Bouddhisme sont les religions majoritaires sur l'archipel. Enfin, dans l'imagination populaire, ceux qu'on appelle Yakusa (mafia japonaise) n'a rien à voir avec la mafia italienne ou russe puisque c'est par ces personnes sont en quelque sorte les régulateurs de la société. Ensuite, contrairement aux mafieux Italiens ou Russes, quand ils commettent un crime, ils vont au commissariat se livrer d'eux-même à la police.

Bon, place à la nourriture! Itadakimasu!!! (Bon appétit en japonais!)

La nourriture au Japon



L'article suivant provient de Ce site vraiment génial sur le Japon

Citation :

Parce qu’elle semble être la meilleure pour la santé et que surtout elle diffère de tout ce qu’on peut connaître, tant par la présentation des plats que par les ingrédients en tant que tels, la gastronomie nipponne vaut le coup qu’on s’y arrête quelques instants.

La cuisine japonaise ne donne pas seulement à manger. Elle donne à voir. La réduire à un art culinaire serait lui faire offense. Elle fait partie des beaux-arts. Mais ne vous y trompez pas : la perfection esthétique n’est pas son but ultime, c’est juste le seul moyen pour se fondre dans l’univers…

Dès lors, cette cuisine relève autant de la cosmologie que de la recherche d’un art de vivre. C’est un lien entre l’homme et la nature qui l’entoure, une représentation du monde et non une invention utilitaire. Dans sa quête magique de l’harmonie, elle nourrit autant, sinon plus, l’esprit que le corps.

La cuisine japonaise n’a rien à voir avec les cuisines chinoises ou occidentales. Les Chinois font cuire, malaxent, déforment et broient les aliments. Ils s’adonnent à d’étonnants et subtils mélanges. Leurs plats arrivent tout d’une pièce et bien malin le mangeur qui peut distinguer les innombrables ingrédients qui composent ces mets. Les Français eux aussi, ont à cœur de confondre les ingrédients.

Les Japonais ressemblent plutôt à des naturalistes. Ils coupent, mais ne mutilent pas. Ils dissèquent, mais ne tuent pas. Point de sauces, somptueuses enluminures ou vulgaires cache-misère, pour masquer la réalité. Les Japonais livrent la matière à l’état brut, à l’état naturel. C’est le royaume du cru par opposition à la dictature du cuit.

Bien sûr le promeneur accoudé au comptoir d’un yatai, restaurant ambulant, face à une marmite d’oden pourra mettre en doute cette présentation de la cuisine nipponne. L’oden est le court-bouillon dans lequel mijotent en permanence des boulettes de poissons, de tofu, des rondelles de radis, d’algues brunes, des œufs durs et des champignons.

Mais l’oden constitue davantage un en cas qu’un vrai repas. C’est un plat idéal pour reprendre des forces ou terminer une longue soirée d’errance dans les bars. Et les yatai, qui font halte le soir près des gares ou au croisement de routes fréquentées, sont les acteurs traditionnels de l’animation nocturne. Les passants s’y arrêtent par habitude ou par hasard.

Debout ou assis sur des tabourets bancals, protégés de l’extérieur par les petits rideaux entourant ces carrioles fumantes, ils viennent y boire du saké et de la bière. Cette convivialité naïve et spontanée fait, parait-il, le charme de la rue japonaise.

Oeuvrant sur un autre registre, les restaurateurs qui élaborent la très raffinée cuisine kaiseki de Kyoto sont des artistes incontestés. : ce sont des peintres jouant avec les couleurs et les émotions.

À l’origine cette cuisine était liée à la cérémonie du thé. Composée de mets délicats, elle devait préparer les participants, éveiller leurs sens afin qu’ils puissent ensuite, dans une douce quiétude, se livrer à cette pratique d’inspiration zen. Aujourd’hui les Japonais servent cette cuisine pour fêter un événement ou honorer leurs hôtes.

La cuisine kaiseki fait penser à un rite initiatique dans lequel chaque détail à valeur de symbole. En tout cas, elle obéit à des règles strictes. Les plats sont servis dans un ordre précis respectant certains usages : les bols de riz ne sont remplis qu’au cinquième. Chaque légume, chaque poisson doivent être de saison. Ils sont mis en scènes dans de multiples plats en laque, en porcelaine ou en bambou.

D’une manière générale la cuisine japonaise ne supporte pas l’à peu près. Dès qu’il n’est plus d’une extrême fraîcheur, le poisson n’a plus de valeur. Lorsqu’il est mangé cru, sa chair doit résister et ne pas être caoutchouteuse.

Il faut des années d’expérience pour savoir couper le poisson et savoir confectionner les boulettes de riz en apparence si simples.

D'ailleurs, chaque restaurant est spécialisé dans un plat et ne sert que celui-là. Il y a des restaurants de tonkatsu (friture de côtelette de porc), d’unagi (anguilles grillées sur du charbon de bois), très prisés en été, ou de soba (nouilles au sarrasin), fréquentés à toutes heures comme les restaurants de ramen (nouilles de blé servies dans une soupe à base de porc et de poulet).

Ces restaurants spécialisés ont souvent une longue histoire et sont gérés de père en fils.

Pour nous autres étrangers, la cuisine japonaise se réduit parfois à deux ou trois plats célèbres… qui en fait n’appartiennent pas à la tradition japonaise.


Quelques plats traditionnels :

Le Sushi et le maki sont une préparation de riz, et non de poisson. Ce riz, idéalement de bonne qualité et spécialement préparé avec du vinaigre, peut se marier avec toutes sortes d'ingrédients. Historiquement, le riz servait à la conservation du poisson. L'ancêtre du sushi est le narezushi, mais est réservé à des gourmets très avertis, car la maturation est très longue.



La soupe miso est un des éléments essentiels d'un repas japonais avec le riz. L'ingrédient principal est le miso qui est fait de pâte de haricots soja fermentée et salée.



L'oden est un pot-au-feu japonais. Des gâteaux de poisson et des légumes entrent dans sa composition. Le bouillon, de type dashi, est fait à partir de konbu ou de katsuobushi.



Le ramen est un mets japonais constitué de pâtes dans un bouillon de différentes saveurs. Ce plat est considéré par les japonais comme un plat chinois, contrairement aux autres sortes de nouilles et ses accompagnements, considérées comme locales soba, etc...



Onigiri est une boulette de riz japonaise, souvent en forme de triangle ou d'ovale et souvent enveloppée d'une algue nori. Ils ont une garniture à l'intérieur qui peut être du saumon, du thon ou d'autres aliments.

Les onigiri ne sont pas réellement considérés comme un mets par les Japonais, mais plutôt comme un en-cas que l'on peut consommer par exemple lors d'un pique-nique ou à n'importe quel moment de la journée. Ce sont de véritables sandwichs de riz particulièrement populaires et bien ancrés dans la tradition culinaire japonaise. Ils sont le plus souvent fourrés d'une umeboshi, une petite prune séchée extrêmement salée, mais ils peuvent également renfermer du poisson grillé, comme du saumon, du thon ou autre ingrédient salé ou aigre. (J'avoue que j'adore, c'est un encas excellent qui cale bien, moins calorique qu'un macdo!)






Divers :

Yakiniku est une méthode japonaise de cuisson des légumes et des viandes au charbon de bois, au gaz ou sur une plaque chauffante. Le Yakiniku provient, à la base, d'une sorte de barbecue coréen et est d'ailleurs appelé quelquefois à juste titre "Barbecue coréen" au Japon.

Yakitori signifie littéralement « oiseau grillé ». Ce sont en fait des brochettes cuites sur un gril et qui peuvent être constituées de poulet, de bœuf, de champignons, d'ailes et d'œufs de caille, de porc au fromage, etc.
Les yakitori traditionnels sont uniquement constitués de morceaux de poulet et de légumes, mais l'usage moderne utilise du bœuf, du porc, du poisson, fruit de mer ou fausse viande à base de légumes, le tout embroché sur des brochettes appelées kushi. Les yakitori sont typiquement servis avec du sel ou de la sauce teriyaki faite de mirin, de saké doux, de sauce soja et de sucre.

Les yakitori sont un plat particulièrement populaire au Japon mais aussi dans presque toute l'Asie.

_________________

« La fanfiction est la matière noire de la culture, invisible pour le grand public mais incroyablement massive. »
Lev Grossman

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/972265/
Gossip Coco
Accro à sa plume
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 34
Localisation : Partout et nulle part sur le Net

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Sam 6 Mar - 16:15

La géographie du Japon


Comment savoir où démarrer notre trek sans connaître la configuration géographique du Japon ?
Alors lançons nous dans les manuels, les cartes…et trouvons de quoi élaborer notre parcours !


Le Japon est un archipel formé de quatre îles principales : Honshu, Hokkaido, Kyushu et Shikoku. La plus vaste et la plus peuplée de ces îles est Honshu :



Le Japon est un archipel formé de quatre îles principales : Honshu, Hokkaido, Kyushu et Shikoku. La plus vaste et la plus peuplée de ces îles est Honshu :

L'île de Honshu est la plus grosse de tout l'archipel japonais avec 230 800 kilomètres carrés, soit plus de la moitié de la superficie totale du pays. Elle est même la huitième plus grande île au monde. Elle est située au centre de la nation et elle est la plus dense en population avec 93 millions d'habitants, soit près de 75% de la population totale. Les principales villes du pays comme Kyoto, Osaka et Tokyo, la capitale, y sont situées. Le relief, très accidenté dans le centre de l'île, est principalement couvert de forêts. Toutefois, sur les côtes, on y retrouve des plaines qui ont vu naître quelques unes des plus grandes villes du monde. C'est aussi sur l'île de Honshu que l'on retrouve le point le plus élevé du pays, le mont Fuji….

Situé à la limite des préfectures de Shizuoka et Yamanashi au sud ouest de Tôkyô, ce volcan en sommeil, dont le cratère du sommet a un diamètre d'environ 800 m et une profondeur de 250 m, forme un cône presque parfait. La dernière éruption date de 1707; les cendres produites alors par le volcan furent projetées jusqu'à la cité d'Edo (ancien Tôkyô) située à 100 km de là.Le peuple japonais vénère Fuji… Selon une légende, le mont Fuji serait habité par une déesse: la princesse Konohana Sakuya qui a le don de faire fleurir les plantes. C'est pourquoi, afin qu’elle ne soit pas jalouse, l'ascension du mont Fuji fut longtemps interdite aux femmes. Cette interdiction ne fut levée qu'en 1872.. La piste la plus fréquentée menant au sommet est celle de la face nord qui s'ouvre près du lac Kawaguchi. Huit relais, ouverts seulement pendant la période officielle d'ascension(juillet –aôut) sont répartis sur le parcours; les cinq premiers sont accessibles en voiture ou en car.

Le mont Fuji est le point culminant du Japon et aussi de tout les rêves des touristes… En été, la plupart des grimpeurs préfèrent progresser de nuit afin d'atteindre le sommet au petit matin et d'assister, lorsque le temps le permet, au spectaculaire lever du soleil au-dessus des nuages couvrant l'océan pacifique.C’est un spectacle inoubliable qui reste gravé à tout jamais dans les yeux de ceux qui ont pu y assister. En hiver, les pentes enneigées du volcan font la joie des skieurs... Quelques courageux font l'ascension jusqu'au sommet où la température peut descendre jusqu’à -25°C...




Mais revenons à une vue plus générale du Japon : Le pays est essentiellement montagneux et ses terres longent les grandes fosses océaniques du Pacifique. Cet emplacement constitue un espace de cassure et expose le Japon au risque de séismes fréquents. La seconde conséquence de cette situation géographique périlleuse est le nombre de volcans en activité. On en dénombre pas moins d’une vingtaine ! L’archipel s’étend sur environ 2000 kilomètres et sa vie est rythmée par les saisons de façon assez marquée. Malgré sa forte densité en population, 65% du territoire japonais est toujours occupé par des forêts. On recense environ 335 habitants par km2 au Japon, la ville la plus peuplée étant Tokyo avec un peu plus de 12 millions d’habitants. Les villes sont donc des endroits bondés, à déconseiller aux claustrophobes ! Mais pour bien apprécier le Japon à ce que j’ai compris il faut savoir s’imprégner de ses paradoxes...


Tokyo... la ville lumière !


Tokyo… la ville la plus agitée du monde celle où les néons éclairent jour et nuit ses habitants et ses visiteurs….. Impossible de visiter le japon sans s’arrêter quelques temps au sein de la capitale, mais pour ne pas passer à coté de l’essentiel, nous préférons nous documenter un peu sur l’historique de cette cité, sur le mode de vie de ses habitants, et sur les choses à ne pas rater...


Il parait que visiter Tokyo, c’est partir pour un voyage inter planétaire…Cette ville est totalement différente des capitales de l’occident…mais ce qui la rend unique se sont ses habitants. Plus de 12 millions de nippons vivent à Tokyo sur 1300 Km carrés, ce qui fait d’elle la ville la plus grande et la plus dense du Japon. Elle est à l’image de son pays, pleine de contradictions, de traditions, de modernité, de vie, d’activités frénétiques et d’humanité… irrésistiblement attirante. L’activité de cette cité urbaine est incessante, des millions de japonais prennent le métro, arpentent les trottoirs et font du shopping ,les magasins ne désemplissent pas ! De 15h à 3h du matin !




Par ailleurs, en dépit de la densité de la population ,Tokyo est une ville très « safe », en fait c’est l’une des plus sûr du monde ! Il est impressionnant de voir lors des rares agressions sur la vois publique que les gens se précipitent pour vous aider ! Les japonais sont réputés pour leur honnêteté et leur sens du service. Pour se divertir et se cultiver à Tokyo il n’y a que l’embarras du choix… beaucoup de musées… : Les grands musées de Tokyo sont implantés dans le parc de Ueno, ils sont faciles d’accès grâce aux train et au métro. Cet espace offre également la possibilité de visiter un zoo et d’assister à de nombreux spectacles donnés dans sa salle de spectacle.


Le musée national d'art occidental du Japon a débuté la collection Matsukata. Le Corbusier a érigé le bâtiment principal, qui abrite les oeuvres du Moyen Age au XVIIIème siècle. On y trouve des peintures de Vasari, Véronèse, le Guerchin, Brueghel l'Ancien, de la Tour, Rubens, van Dyck, Ribera, vans Ruysdael, Tiepolo, Fragonard, Nattier ... Une autre batisse abrite les oeuvres des XIXème et XXème siècles, essentiellement françaises.


Des théâtres kabuki offrent également un divertissement dépaysant… Le kabuki c’est le théâtre populaire du japon, né en XVIIe siècle à Kyoto. Il fut inventé par les courtisanes et interdit en 1629 à cause des attitudes frivoles et légères de ses actrices. Mais plus tard il fut réintégrer dans l’art japonais… Le kabuki est un art théâtrale vivant.

Des représentations en sont données tout au long de l'année. Les pièces les plus populaires sont : Kenuki, Kanjinchô, Fudô, Oshimodoshi, Nanatsu-men... Les onagatas sont de véritables stars qui ont leur "groupies" et ce "titre" est souvent transmis de père en fils. Il parait qu on peut aussi assister à de véritables combats de Sumos…

Un petit peu d’histoire maintenant ! Edo l'ancienne Tokyo :


La capitale fut fondée en 1590 portant le nom d’Edo , c’était le point de ralliement des shoguns. Edo possédait sa propre culture avec ses théâtres, ses plaisirs. Après la chute des Shoguns en 1867 et l’arrivée de l’Empereur au pouvoir, la ville est devenu Tokyo.

Tokyo est constituée de différents quartiers, généralement localisés autour de la gare centrale et des stations de métro. Les grands magasins pourraient définir cette ville si il n’y avait pas ses multitude de loisirs et sa culture qui la définissent tout aussi bien..




Shinjuku, Shibuya, Ginza sont les grandes zones de commerce où se créent et se défont les modes. Des écrans immenses, des lumières partout et encore plus,une foule incessante, non vous n’êtes pas à New York mais à la station Shinuya ! Ginza est le centre des grandes boutiques de mode telles que Chanel et Gucci, des cafés tendances et des théâtres kabuki classiques, les « Kabukiza ».

Du vendredi au dimanche, la rue Chuo de Ginza est fermée au trafic, et devient un rassemblement tourbillonnant d’acheteurs et de visiteurs et de touristes.


C’est un lieu enivrant fait de démesure et de luxe…avec une touche purement nippone… Si l’on veut respirer un petit peu il est bon d’aller se ressourcer à Tokyo Bay, où au jardin Dembo d’askusa . La ville est ponctuée de nombreux jardins tranquilles où l’esthétique japonais est frappant ; allées de galets, petits bassins, nénuphars…

Le moment le plus propice pour apprécier les charmes de Tokyo semble être le printemps : La période d’hanami :la floraison des cerisiers. A éviter la dernière semaine d’avril et le nouvel an car les villes sont comme stoppées dans leurs activités. Juillet et août sont chauds et humides mais c’est également le moment des festivals. L’hiver dans les villes est très froid alors que l’automne (septembre- novembre) voit ses paysages se colorés et ses journées s’adoucirent. Des festivals ont lieu pratiquement toutes les semaines et offrent aux visiteurs une expérience du Japon passé.

Alors que Tokyo est tourné vers l’avenir et la modernité, elle réussi cette difficile alchimie entre passé et futur … ce qui lui confère ce parfum si intense et authentique !


_________________

« La fanfiction est la matière noire de la culture, invisible pour le grand public mais incroyablement massive. »
Lev Grossman

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/972265/
Ludo
Six Feet Under Addict
Six Feet Under Addict
avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Sam 6 Mar - 16:40

Ah, la gastronomie japonaise est *très* particulière lol! Perso, j'ai toujours adoré les nems... quoi que, c'est chinois ça, non? Ouais, comme la plupart des gens, j'ai tendance à confondre les Japonais avec les Chinois, shame on me lol! Pourtant, je crois que ce sont deux cultures assez différentes...

Oh et Tokyo, ça doit être *énorme*! Ca équivaut au moins à New-York pour les Etats-Unis ^^ Oh et les pièces de spectacles japonaises doivent être géniales ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gossip Coco
Accro à sa plume
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 34
Localisation : Partout et nulle part sur le Net

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Sam 6 Mar - 17:10

Je te confirme, les nem's sont d'origine chinoises. Et la culture chinoise et japonaise sont très différentes, d'autant par son système politique (Le Japon est une monachie constitutionnelle héréditaire dont l'empereur est un peu au Japon ce que la Reine d'Angleterre est au Royaume Uni, plus une figure hautement symbolique et signe incontestable de l'union du peuple japonais et un pays capitaliste, la Chine, elle est une république populaire communiste, bien que commençant à s'ouvrir au monde... En gros, deux opposés ^^ Ah!!! Et un truc à savoir, ne jamais confondre un Chinois et un Japonais, y a pas pire pour t'en faire des ennemis. Le Japon a envahi la Chine durant la Seconde Guerre mondiale et, malheureusement, y a commis des exactions terribles, notamment le massacre de Nankin dont les Chinois n'ont pas oublié, ce qui est légitime. Sans entrer dans la polémique, je pense qu'à l'image de l'Allemagne quand elle était sous la domination d'Adolf Hitler, le Japon a encore aujourd'hui du mal à faire son devoir de mémoire sur cette page de son passé. ) que par les moeurs, la culture, les arts, même s'il n'en reste pas moins que beaucoup de choses ont été importées de Chine à la fin de l'Antiquité.

La cuisine chinoise est bien plus épicée que la cuisine japonaise. Le truc vraiment épicé est le wasabi. A côté, la moutarde amora n'a pas de goût. Le vinaigre épicée d'Osaka est paraît-il terrible.

Bon, un sujet plus gai, les prénoms japonais.

Etant donné que ce qui rebute souvent la lecture d'une fanfic sur un manga sont les prénoms des persos, je vous propose cette article tiré de Wikipédia et dont je vous donne le lien pour la liste des prénoms japonais -> http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pr%C3%A9noms_japonais

Citation :
Cet article a pour but de donner la signification et l'écriture en kanjis des prénoms japonais par le biais d'articles spécifiques. Cette liste des prénoms a aussi pour but d'établir un registre des prénoms usuels au Japon. L'écriture Kanji a l'avantage de permettre une combinaison donnant à un même prénom un sens légèrement différent. Par exemple, Keiko peut s'écrire de soixante dix manières. Les prénoms sont souvent composables, ce qui démultiplie les possibilités. Beaucoup de prénoms d'homme sont composés de deux radicaux bisyllabiques parmi lesquels : Aki (秋 automne), Hide, Hiro, Fumi, Katsu, Kazu, Masa, Mitsu, Nobu, Nori, Shige, Suke, Taka, Tomo, Toshi, Yasu, Yoshi, etc. C'est ainsi que le prince Naruhito et son épouse Masako ont appelé leur fille Aiko (ai, amour et ko, enfant)

Au Japon, le prénom (namae en japonais) est, certes choisi en fonction de la sonorité, mais aussi et surtout en fonction de la signification des kanjis qui le composent et du nombre de traits de ceux-ci. En effet, la signification des kanjis et le nombre de traits additionnés à celui du patronyme sont censés influencer la vie de la personne. De fait, certaines personnes changent de prénom(s) en se mariant, pour rectifier le nombre de traits après avoir changé de nom de famille.

Dernière tendance du moment:

Les prénoms écrits en hiragana, une calligraphie cursive, essentiellement utilisée pour les prénoms féminins car dégageant une impression de douceur (Sakura, Honoka, Hiraku, Minmi, Ayumi...) ;
Les prénoms à consonance exotique et occidentale (Anna, Emiri, Maria, Juri, Rina...) ;
Les kanjis mi (beauté) ou yuu (gentille) (Misaki, Ami, Yuka, Yui...)
Depuis quelques années, le gouvernement japonais subit une pression visant à introduire certains kanjis archaïques dans l'écriture de façon à créer des noms nouveaux. En 2004, le ministère de la Justice a proposé 578 kanjis supplémentaires pour former de noms parmi lesquels figuraient curieusement les mots hémorroïdes, vagin, fesses, prostituée et même salope, vol, excrément... Selon la Commission chargée d'établir la liste des kanjis autorisés, il n'y avait pas lieu de trier les caractères sur la base d'un jugement moral. En juillet 2004, sous la pression de l'opinion publique, le ministère de la Justice s'est vu contraint de retirer les kanjis les plus controversés... ;

Pour un classement de la popularité des prénoms, on se réfèrera à la page v:Vocabulaire/Japonais/La dénomination d'une personne sur la wikiversité.

Note sur les genres : Attention à ne pas donner de genre à un prénom sur votre seule connaissance. Par exemple, bien que la plupart des Asuka connus soient des femmes, Asuka est un prénom mixte. Malgré le succès d' Akira, Akira est un prénom mixte, etc.

Les prénoms féminins
Le choix des prénoms féminins a peu varié entre les années 1910 et 1970. La tradition voulait que les prénoms féminins finissent généralement par -ko (子, « enfant » en japonais), synonyme de petitesse et, par là même, de plus de douceur (Akiko, enfant de l'automne; Haruko, enfant du printemps; Junko, enfant pure; Keiko, enfant respectueuse; Kiyoko, enfant propre, etc...). D'autres prénoms se terminent par le suffixe -mi (chinois 美 měi « beau ») ou encore -ri (chinois 理 lǐ « raison »). Attention, cependant, tous les prénoms finissant par ko ne sont pas nécessairement féminins (ex. : Norihoko est un nom de garçon). À partir des années 1970 ou après la révolution culturelle, les prénoms donnés sont bien plus variés : parmi les cent prénoms les plus en vogue en 2002, seulement quatre prénoms finissent par ko (Momoko, Riko, Sakurako, Nanako) contre vingt cinq finissant par ka ou na (Ayaka, Haruka, Yuka, Anna, Rina, etc...).

Les prénoms masculins
Ils finissent généralement par rō (« fils » en chinois 郎 láng "gentleman") et indiquent le rang occupé dans la fratrie (ex.: Ichirō : premier fils, Jirō : second fils, Saburō : troisième fils, Shirō : quatrième fils, Gorō : cinquième fils, etc...). Les prénoms masculins les plus traditionnels sont: Hiroshi, Ken et leurs multiples variantes (Kenji, Ken'ichi, Yoshi...). Les dernières tendances du moment sont les prénoms contenant les kanjis daï (grand), ta (puissant) (ex.: Shouta, Kenta, Ryouta, Daisuke, Daiki, etc...), ainsi que, dans une moindre mesure, umi (océan) et riku (paysage), ces deux derniers kanji ouvrant des perspectives d'avenir sur de larges espaces.

Au vu des listes trouvées, il y aurait deux à trois fois plus de prénoms différents pour les filles que pour les garçons.

Quoi qu'il en soit, le pays est, aujourd'hui, très prolifique sur ce plan.

Contrairement aux prénoms occidentaux, le prénom d'un enfant a une signification en plus de le dénominer.

Quelques exemples de significations de prénoms

Prénoms féminins :

Sakura : Fleur de cerisier
Himawari : Tournesol
Mitsuki : Pleine lune
Katsumi : Beauté victorieuse (j'adoore ce prénom)
Kaori : Parfum ou effluve
Fuyuko : Enfant de l'hiver
Kyoko : enfant de la reconnaissance

Prénoms masculins :

Daigaku : Grande érudition/savoir
Eiko : gloire
Etsukazu : plaisir de l'harmonie, de la paix
Fumiaki : écrit, littérature de l'automne
Haku : blanc
Hiroshi : généreux ou franc
Hiroko : Enfant généreux
Kimitomo : Ami sans égal/préféré

_________________

« La fanfiction est la matière noire de la culture, invisible pour le grand public mais incroyablement massive. »
Lev Grossman

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/972265/
Ludo
Six Feet Under Addict
Six Feet Under Addict
avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Sam 6 Mar - 21:31

J'adore les prénoms japonais! Ils sont super originaux, et sonnent super bien ^^ J'aime particulièrement "Sakura" et "Katsumi" Et c'est chouette qu'ils aient une signification, ça rajoute quelque chose ^^ Parce que bon, "Ludovic", ça veut pas dire grand chose

Oh et, les signes astrologiques comme les chiens, cochons, chevaux,... c'est chinois ou japonais? (désolé, comme t'as pu le remarquer, j'y connais absolument *rien* lol! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gossip Coco
Accro à sa plume
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 34
Localisation : Partout et nulle part sur le Net

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Sam 6 Mar - 22:04

Et oui, moi aussi j'adore les prénoms japonais, si j'ai des enfants, j'aimerai bien leur donner un prénom japonais.

Sinon, pour l'astrologie, c'est chinois d'origine. Le manga Fruit Basket se base dessus d'ailleurs ^^

Bon, demain, je ferai un ou deux articles pour terminer ces petites notions ^^

_________________

« La fanfiction est la matière noire de la culture, invisible pour le grand public mais incroyablement massive. »
Lev Grossman

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/972265/
Miss Kitty
How rare & beautiful it is to even exist ♥
How rare & beautiful it is to even exist ♥
avatar

Messages : 8629
Date d'inscription : 29/06/2009
Age : 27
Localisation : Sud de la France

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Sam 6 Mar - 22:37

Wow, excellent ce topic !!!! C'est super intéressant, on apprend beaucoup de choses. Franchement merci et surtout bravo pour toute cette présentation, c'est très bien fait et très bien organisé ^^

Au niveau des prénoms, j'adore le prénom Sakura ! Je le trouve superbe

Ludo a écrit:
Parce que bon, "Ludovic", ça veut pas dire grand chose

Tu sais que tu nous tends la perche pour des vannes bien senties en disant ça ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spuffy-and-cangel.forumactif.com/forum
Ludo
Six Feet Under Addict
Six Feet Under Addict
avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Sam 6 Mar - 23:48

Heeeey! Je suis fier de mon prénom, moi De toute façon, tu peux parler, je crois pas que "Aurélie" soit le prénom le plus profond qui soit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Kitty
How rare & beautiful it is to even exist ♥
How rare & beautiful it is to even exist ♥
avatar

Messages : 8629
Date d'inscription : 29/06/2009
Age : 27
Localisation : Sud de la France

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Sam 6 Mar - 23:53

Non, mais je pensais à des vannes du genre : "chieur né" comme signification (ouais, venant de moi, ça aurait été le comble de l'ironie, hein Laughing ) . Et euh, attends, Aurélie, c'est très classe Genre, si je me souviens bien, ça vient du latin "Aurum" qui signifie "or". Ca signifie qu'on est des filles en or, je pense que a.a.k sera d'accord avec moi pour l'interpréter de cette façon. Ludo à côté, ça fait petit joueur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spuffy-and-cangel.forumactif.com/forum
Ludo
Six Feet Under Addict
Six Feet Under Addict
avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Dim 7 Mar - 0:49

Pff Mais bon, comme tu le dis, de ta part ça aurait clairement été le comble de l'ironie

Et euh, ma soeur s'appelle Aurélie, donc je peux officiellement te dire que ça signifie *tout* sauf "fille en or"
Attends, je vais chercher sur le net la signification de Ludovic (s'il en a une Laughing )

EDIT:
Hum...

Citation :
Les Ludovic sont imprévisibles, impulsifs, mais pleins d'énergie.
Citation :
Du haut germanique "hold", "glorieux", et "wig", "le combattant".

Et pour finir en beauté:
Code:
En Corse, ce prénom se dit "Luduvicu"

Laughing

(Par contre, désolé pour ton topic Gossip Coco, j'espère que notre flood ne te dérange pas trop Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gossip Coco
Accro à sa plume
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 34
Localisation : Partout et nulle part sur le Net

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Ven 12 Mar - 18:05

Mais pas du tout, cela me fait plaisir de voir que ce topic intéresse les gens ^^

Bon, je sais pas trop comment vous parler du prochain article alors, excusez, ce sera un peu le bazar... Je vais vous présenter quelques quartiers incontournables de Tokyô.

Ginza




Dans les années 1980 c'était la zone d'achats la plus chère dans le monde. On y trouve le long de grandes avenues de nombreux magasins de mode du monde entier, mais aussi des showroom à la japonaise, c'est-à-dire des bâtiments d'exposition, assez découpés, où l'on peut découvrir différents produits, par exemple des voitures dans le showroom Nissan, de l'électronique grand public au cœur du Sony building ou dans l'Apple Store, ou de la haute couture dans le magasin Prada. Le quartier a récemment créé l'événement en accueillant la première boutique asiatique de la marque Abercrombie & Fitch. Le quartier est aussi connu pour l'abondance de ses enseignes lumineuses.

Harajuku




Harajuku (原宿, Harajuku) est un quartier de Tōkyō situé sur la partie ouest de la ligne Yamanote, du réseau JR Est, entre Shinjuku et Shibuya.

Les samedi et dimanche on y voit généralement des adeptes de la mode Lolita, des jeunes gens habillés en chanteur de rock ou en Visual Kei, et, des cosplayers déguisés en personnage de manga, d'anime ou de jeux vidéo.

Le quartier d'Harajuku est également connu pour abriter l'un des plus célèbres temples shintoïste, le Meiji Jingū, au milieu du Parc Yoyogi, une forêt artificielle plantée vers 1920.

La célèbre avenue Omotesandō, les « Champs élysées » de Tōkyō, relie Harajuku à Aoyama. L'autre rue connue du quartier est Takeshita-dōri, elle concentre un grand nombre de boutiques qui habillent entre autres les Gothic Lolita, les Cosplay, les Pink, les Sweet Lolita.

Ce quartier est fréquenté par un grand nombre de jeunes qui profitent du week-end, durant lequel ils n'ont pas l'obligation de porter l'habituel uniforme, pour se distinguer par leur style vestimentaire. De célèbres groupes de Visual Kei approvisionnent leurs garde-robes à Harajuku, tels que X-japan, Dir en Grey, AnCafe... Certains adolescents vont même jusqu'à acheter des vêtements similaires à ceux de leurs idoles afin de leur rendre hommage.

Ikebukuro




Ikebukuro (池袋, Ikebukuro) est un quartier fréquenté de Tōkyō, principalement actif dans le domaine du commerce, de la restauration et du spectacle. Il est situé dans l'arrondissement de Toshima. La plus grande librairie du Japon, Junkudō, y est implantée à l'est, alors qu'à l'ouest est située l'Université privée Rikkyô (Rikkyô daigaku 立教大学). Il est également le lieu où se déroule l'action de la série TV et manga Ikebukuro West Gate Park. Un des plus hauts gratte-ciel de Tōkyō, le Sunshine 60, construit dans le complexe Sunshine City[1], possède le premier aquarium construit dans ce type d'immeuble.

Roponji




Le nom « Roppongi » signifie « six arbres ». Une légende dit que ce nom vient du fait que six daimyo ont vécu dans les environs pendant la période Edo, chacun avec un caractère kanji d'« arbre » ou bien une sorte d'« arbre » dans leur nom.

Roppongi était un croisement de deux rues jusqu'après l'ère Meiji, quand c'est devenu un secteur des divisions pour l'armée japonaise impériale. Après la deuxième guerre mondiale, l'armée des États-Unis s'y est installée, donnant à Roppongi la réputation d'être un quartier d'étrangers. Plusieurs installations militaires importantes des États-Unis ont été installées dans ce secteur, les plus significatives étant les Hardy Barracks. Le secteur s'est aussitôt peuplé de magasins de style occidental, de bars, de restaurants, de maisons de prostitution et de bar à hôtesses ; cela est dû, en grande partie, à la présence militaire des États-Unis.


Shibuya




Shibuya (渋谷区, Shibuya-ku?) est un des 23 arrondissements spéciaux (区, ku?) formant Tōkyō, au Japon. L'arrondissement a été fondé en 1932. La population de l'arrondissement est de 208 371 habitants pour une superficie de 15,11 km² (2008).

En même temps qu'au nom de l'arrondissement, le nom Shibuya se rapporte à la gare et au quartier d'affaires autour de la gare également. La gare JR Est Shibuya est une des plus occupée dans la région de Tokyo. L'arrondissement de Shibuya est connu comme un centre de la mode et c'est un quartier bien animé. Un symbole de ce quartier pour les jeunes est la tour 109 qui renferme une centaine de boutiques consacrées aux dernières tendances de la mode.

En plus du quartier Shibuya, il y a d'autres quartiers importants dans l'arrondissement du Shibuya : Daikanyama (代官山), Ebisu (恵比寿), Harajuku (原宿), Hiroo (広尾), Sendagaya (千駄ヶ谷), Omotesando et Yoyogi (代々木).



Shinjuku




Shinjuku (新宿区, Shinjuku-ku?) est l'un des 23 arrondissements spéciaux (区, ku?) fondés en 1947 en remplacement de la municipalité de Tōkyō. En 2008, sa population était de 313 806 personnes pour une superficie de 18,23 km². C'est là que se trouve le gouvernement de la préfecture de Tōkyō.

Shinjuku est l'arrondissement de Tokyo comptant le plus grand nombre d'étrangers. Au 1er Octobre 2005, on en comptait 29 353 de 107 nationalités différentes.[réf. nécessaire] Il s'agit d'abord de ressortissants de Corée (du Nord et du Sud) de Chine, de France, du Myanmar, et des Philippines.

De façon plus restreinte, Shinjuku est un quartier situé autour de la gare de Shinjuku. C'est l'un des quartiers les plus animés de Tōkyō, mais aussi un haut lieu des affaires abritant le siège de nombreuses grandes sociétés. Parmi les grands magasins du Japon, Isetan, Keiō, Odakyu, Marui, Mitsukoshi, Seibu, Takashimaya, et Tokyu sont là. On y trouve aussi des cinémas, restaurants, bars, et des hôtels internationaux.

Divers


Pour la forme, quelques autres lieux célèbres

La mairie de Tokyô



La Diète (ou Chambre des conseillers )



Sunshin 60 (239.7 m pour 60 étages)



Et bien sûr la Tour Effeil de Tokyô



Voila voila ^^

_________________

« La fanfiction est la matière noire de la culture, invisible pour le grand public mais incroyablement massive. »
Lev Grossman

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/972265/
Ludo
Six Feet Under Addict
Six Feet Under Addict
avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Ven 12 Mar - 18:20

Je préfère quand même la Tour Eiffel de Paris lol!
Très chouette ce post, Tokyo semble vraiment gigantesque! Toutes ces rues, quartiers, il doit y avoir un millions de magasins ^^ Et y'a du monde apparemment ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Kitty
How rare & beautiful it is to even exist ♥
How rare & beautiful it is to even exist ♥
avatar

Messages : 8629
Date d'inscription : 29/06/2009
Age : 27
Localisation : Sud de la France

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Ven 12 Mar - 20:49

Wooow, c'est *trop* magnifique !! Je suis en train de me dire que ça doit être une destination de rêve pour des vacances. Le jour où je suis riche (remarquez que je me mets dans l'idée que ça *va* arriver lol! ), je prends mon envol pour là bas ^^ C'est sublime ! Surtout Ginza. Mais si ça a été la zone d'achat la plus chère du monde, je pense que les prix ne doivent pas être très bas non plus... (l'acheteuse compulsive que je suis reviendrait criblée de dettes ).

Ludo a écrit:
Pff Mais bon, comme tu le dis, de ta part ça aurait clairement été le comble de l'ironie

Et euh, ma soeur s'appelle Aurélie, donc je peux officiellement te dire que ça signifie *tout* sauf "fille en or"
Attends, je vais chercher sur le net la signification de Ludovic (s'il en a une Laughing )

EDIT:
Hum...

Citation :
Les Ludovic sont imprévisibles, impulsifs, mais pleins d'énergie.
Citation :
Du haut germanique "hold", "glorieux", et "wig", "le combattant".

Et pour finir en beauté:
Code:
En Corse, ce prénom se dit "Luduvicu"

Laughing

(Par contre, désolé pour ton topic Gossip Coco, j'espère que notre flood ne te dérange pas trop Embarassed )

Oh ouais, j'avais zappé que t'avais une soeur qui s'appelait elle aussi Aurélie ! T'es cerné mon pauvre

Et lol! j'adore la recherche de la signification lol!

Je te donne RDV sur ce topic pour poursuivre la conversation, histoire d'éviter le flood : ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spuffy-and-cangel.forumactif.com/forum
Gossip Coco
Accro à sa plume
avatar

Messages : 843
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 34
Localisation : Partout et nulle part sur le Net

MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   Ven 12 Mar - 21:16

Ludo a écrit:
Je préfère quand même la Tour Eiffel de Paris lol!
Très chouette ce post, Tokyo semble vraiment gigantesque! Toutes ces rues, quartiers, il doit y avoir un millions de magasins ^^ Et y'a du monde apparemment ^^

L'aglomération de Tokyô est l'aire urbaine la plus peuplée au monde.

Pour petit comparatif, Tokyô compte 12 millions et quelques habitants alors que Paris intra-muros ne compte "que" 2 millions et quelques. Tokyô a une superficie de 2187,65 km² alors que Paris "que" 105,40 km². La densité de population y est moindre mais Tokyô n'en reste pas moins la ville qui mérite sa réputation de "celle qui ne dors jamais".

Pour exemple, les trains circulent environ de 4h du matin jusqu'à 1h du matin (environ 5h à 1h à Paris) et que certains magasins ou librairies ne ferment jamais. Il existe même des sortes de "bibliothèques-chambres". On rate le dernier métro, on peut pas rentrer dormir chez soi, ces librairies se présentent sous forme de petits box avec un fauteuil, on prend un bouquin, choisit son box et voila, vous avez un abri pour la nuit...

Voila pour la petite anedocte du jour.

_________________

« La fanfiction est la matière noire de la culture, invisible pour le grand public mais incroyablement massive. »
Lev Grossman

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/972265/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques notions sur la vie des japonais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques notions sur la vie des japonais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Américains et les Japonais n‘aiment pas les micro-ondes,
» Fameuse petite salade de choux des restau japonais
» PP - Saori (cheesecake japonais)
» Navire Japonais à Zeebruges
» Plateau Japonais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World is a Fiction :: Le coin papotte :: Les mangas :: Divers-
Sauter vers: